Catégories


Le journalisme constructif décolle-t-il enfin?

Le journalisme constructif décolle-t-il enfin?

Rendre, fournir "une image plus exacte du monde" tout en adhérant aux principes fondamentaux du journalisme est la façon dont les défenseurs du journalisme constructif vantent/vendent leur approche. Et cela gagne du terrain. Les publications, les salles de rédaction et les universités s'impliquent. Cathrine Gyldensted, une pionnière dans le domaine nous en dit plus.

 

La Windesheim school of Journalism est la première université des Pays-Bas dans le monde, à lancer un institut de  journalisme constructif. Le mois dernier (décembre 2015) elle a recruté la journaliste d’investigation danoise Cathrine Gyldensted en tant que Directrice du Journalisme constructif.

En plus d’intégrer cette approche dans le cursus journalistique de l’école, Gyldensted espère créer une plateforme centrale du journalisme constructif, pour diffuser de la connaissance et encourager la collaboration entre les  professionnels des médias qui soutiennent cette approche autour du monde.

Une approche innovante/avant-gardiste vis à vis des news/infos

Le but du journalisme constructif consiste à regarder le monde comme un « modèle de bien être« , plutôt qu’un « modèle maladif », à identifier les possibilités, le développement, les forces et pas seulement se concentrer sur les difficultés et les pertes », d’après le Constructive Journalism Project.

Les critiques disent que de telles approches essaient de positiver  au dépens de la vérité. Ceci risque d’édulcorer l’information et saper le rôle de responsabilité des journalistes. « L’information n’est constructive que si vous voulez une société complaisante, somnolente, et non si vous voulez des citoyens engagés et actifs » disait l’éminent journaliste académique et commentateur  sud africain Anton Harber dans une interview précédente au World Editors Forum.

Gyldensted différencie le journalisme constructif de la  soi-disant ‘info positive’, qui d’après elle n’adhère pas aux principes essentiels du journalisme. Le journalisme constructif produit des histoires qui ont une pertinence vis-à-vis de la société, elle poursuit : « Il réalise des reportages plus approfondis afin de dresser un portrait plus exact du monde, impliquer l’audience plus efficacement, et rendre compte de leurs actes en leur demandant de collaborer, de chercher un débat civique, plutôt que de rester sur les conflits habituels, les désaccords, la polarisation » disait-elle au World Editors Forum.

« Arrêtez d’être aveugle : Nous ne reflétons pas le monde, nous faisons bouger le monde » Cathrine Gyldensted, Directrice du Journalisme Constructif,  Windesheim University

Appliquer la psychologie positive au journalisme.

Avec un parcours académique en psychologie positive, Gyldensted applique ses compétences à l’innovation du journalisme. Les récits ayant un impact positif sur les gens sont partagés, alors que les émotions telles que la tristesse sont laissées de côté, nous disait-elle.

Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie ont montré que les histoires qui ont un sens et suscitent de l’admiration ont un effet viral parce que les gens sont stimulés par celle-ci. Leur projet ‘Qu’est qui rend un contenu viral?’, dans lequel ils ont analysé près de 7000 articles du New York Times, est actuellement en cours en vue d’observer la période d’engagement et l’impact, en plus des clicks et partages.

Le Huffington Post a vu leur navigation augmenter considérablement quand ils ont introduit de nouvelles sessions appelées « impact », ‘bonne nouvelles’ et ‘qu’est-ce qui marche’. D’autres organisations médiatiques, telles que South Africa’s Times Media Group, The Guardian, Upworthy, et  plusieurs Sociétés de diffusion Scandinaves ont également obtenu plus de visites/navigations et de fidélisation en ajoutant des éléments constructifs dans leur couverture médiatique disait Gyldensted.

« Il ne s’agit pas de générer de la navigation, mais dans cet environnement médiatique où il y tant d’informations en circulation, il est important de comprendre les principes psychologiques sous-jacents afin de diffuser des récits/histoires positives et importantes à un maximum de personnes » disait-elle.

Leader mondial en journalisme constructif

La startup  participative The Correspondent est leader dans le journalisme constructif d’après Gyldensted. « ils sont sophistiqués dans leur  solutions-reporting. Ils  font la promotion des débats orientés vers le futur et ils partagent une courbe d’apprentissage/de connaissances autour d’un sujet avec leurs lecteurs, ce qui est un élément constructif et nuancé » ajoutait-elle. La startup collaborera avec Windesheim pour servir de laboratoire de tests concernant certains formats constructifs.

Traduction: Cette  prison reflète autant que possible le monde réel  (et ca marche)

 

Srce : Is constructive journalism finally taking off?

AUTHOR INFORMATION

Ingrid Cobbeningrid.cobben@wan-ifra.org, http://bit.ly/2tgA8mK

 

Cet article est écrit en anglais. Voir la version originale ici

 

Traduction : Dorothée Oké

1 comment
NewsAsso.fr
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply

1 Comment

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos

Abonnez-vous à notre newsletter

Catégories